menu close menu

PRÉPARER UN ULTRA-TRAIL, UN TRAVAIL D’EQUIPE !

A 5 mois du départ de la Diagonale des Fous à la Réunion, les lauréats du challenge Nutrisens, Morgane et Nicolas, poursuivent leur préparation qui devrait encore s’intensifier dans les prochaines semaines. Un travail d’équipe puisqu’ils ont, tel un athlète de haut niveau, un véritable staff pour les accompagner : François d’Haene, en parrain de choix, un coach sportif, une diététicienne et un ostéopathe. Bilan à mi-parcours.

 


1Nicolas Martin 

De ces six mois de préparation, je retiens d’abord de belles rencontres, notamment avec Morgane, notre coach Christophe Petagna, François d’Haene notre parrain. On a aussi eu la chance de pouvoir passer deux journées avec François D’Haene sur des entraînements spécifiques et échanger sur la préparation, le matériel, la logistique… Bref, un vrai travail d’équipe, un bon feeling et une vraie cohésion autour de ce projet qui exige un gros investissement physique. Pour l’instant, j’arrive à enchainer sans trop de difficultés. J’ai notamment beaucoup progressé au niveau cardio et respiration. Le fractionné porte ses fruits… Mais le récent week-end intensif dans les Cévennes m’a rappelé que je devais encore améliorer ma puissance dans les montées.

 

 

2Morgane Petitjean

On a commencé sur les chapeaux de roues, tout de suite dans le dur ! Maintenant, on arrive à mi-parcours de la préparation, la période la plus délicate car il faut garder la motivation alors que l’échéance est encore loin. Mais la pression commence à monter. Les doutes apparaissent. D’où l’importance du suivi de notre coach, Christophe. Avec l’autre candidat, Nicolas, on échange aussi beaucoup. On s’envoie un texto tous les deux jours. C’est important sur le plan psychologique. J’ai déjà bien progressé au niveau du matériel, du choix des bonnes chaussures qui ne donnent pas d’ampoules, du bon sac… Il faut maintenant que je m’endurcisse sur les passages à fort dénivelé car dans la région de Tours, on manque un peu de relief… ».

 


3François D’Haene

La préparation se passe plutôt bien. Même si les candidats se posent beaucoup de questions, ils sont très assidus depuis le début de l’hiver. Je ne me fais pas de soucis sur leur implication… impressionnante. Plus d’un an à l’avance, ils sont déjà dans la course et très motivés ! Maintenant, il faut qu’ils parviennent à relativiser les choses. A ne pas en faire trop, ne pas oublier que cela ne reste que du sport et ne pas trop gamberger. La route est encore longue. C’est sur ces points que nous devons les conseiller. Pour cela, j’essaye de rester encore assez évasif sur l’entrainement, leur forme et les conseils, sachant que nous allons bientôt arriver dans la période estivale. Les candidats vont aller faire des petits tours en montagne, engranger du dénivelé et participer à quelques courses pour confirmer leurs capacités. Nous nous sommes ainsi retrouvés mi juin pour quelques jours ensemble, histoire de faire un point complet et envisager les prochaines échéances. De nouvelles étapes sur la route du grand raid ».

 

4Christophe PETAGNA, coach sportif

Nous arrivons à mi parcours. La phase d’euphorie des 3 premiers mois est passée. Les candidats ont progressé physiquement mais font face au lot quotidien du coureur de trail, à savoir des blessures. Elles sont bénignes, Nicolas a fait une chute dans les escaliers lors d’une séance de VMA ascensionnelle et Morgane a une petite inflammation à un psoas. L’objectif est de ne pas perdre les acquis, notamment sur le plan cardiovasculaire, avant d’attaquer une phase encore plus dense. Alors qu’ils devaient « relâcher » un peu cet été, ils seront obligés de compenser le retard du aux blessures. Depuis le mois d’avril, leur préparation physique est personnalisée en fonction de leur profil. Mais chacun a 3 séances obligatoires par semaine. Une séance de VMA ascensionnelle dans des escaliers ou en cote , une sortie longue course à pied, ou entrainement croisé comme un run and bike et une séance de renforcement musculaire spécifique en fonction de leurs faiblesses.

Morgane a déjà ses points pour la Diagonale. Quant à Nicolas, il devrait se qualifier fin mai. Ils ont participé tous les deux à la Samoëns en juin après avoir réalisé un stage avec François d’Haene pour partager son expérience, suivie d’une importante période d’entrainement en juillet août. En septembre, nous ferons un week-end choc, le dernier. Le mois d’octobre sera consacré aux maintiens des capacités physiques tout en évitant les blessures avant le départ pour la Réunion. Je suis en contact toutes les semaines avec eux, on discute de leur plan d’entrainement ensemble. A ce stade, ils ont besoin d’être rassurés.

 

5Marine Berthaud, diététicienne chez Nutrisens

Je fais un point chaque mois avec Morgane et Nicolas. On adapte ensemble leur diététique en fonction de leur programme sportif et de leur goût. Par exemple, Morgane mange très peu de viande, il faut donc trouver des substituts pour qu’elle ne soit pas anémiée.

Au fil des semaines, les quantités vont augmenter pour suivre l’intensité de la préparation. L’objectif est d’arriver sur la ligne de départ avec des réserves. Il faut donc préparer le corps progressivement à stocker et déstocker en fonction des besoins.

Ils vont bientôt tester les produits de la gamme Nutrisens pour trouver ceux qui leur conviennent le mieux afin de bien s’hydrater pendant l’épreuve. Ils pourront ainsi varier les gouts sucrés, salés et neutres afin de ne pas être écœurés.

Un mois avant la course, le régime alimentaire sera sans résidus, c’est à dire pauvre en fibre pour éviter au maximum d’irriter l’intestin, et que l’énergie soit mobilisée par le tube digestif. Les acides gras seront également privilégiés, oméga 3 et 6, pour faciliter la concentration nerveuse. On préfèrera également les fromages frais aux fromages gras.

Une semaine avant le départ, la viande blanche et les poissons maigres seront aux menus, et les fruits et légumes crus supprimés. Si les candidats souhaitent en manger, ils seront cuits, épluchés et épépinés. L’alcool et les sucres rapides seront proscrits au profit des sucres lents et complets.

 

6Grégoire FERRE, ostéopathe

Je suis en contact avec Morgane et Nicolas à peu près tous les 15 jours. Ils sont motivés et très consciencieux. Ils bénéficient bien sûr d’un accompagnement de haut niveau mais ils appliquent nos conseils à la lettre. Ils se mettent beaucoup de pression. La distance est encore longue d’ici le départ, et ils ne doivent pas oublier de se faire plaisir, particulièrement en cette période où ils se sont blessés, mais sans gravité. Nous ne sommes pas inquiets sur le plan physique, mais il faut bien un an de préparation pour un tel défi. Il n’y a pas de hasard sur ce type d’épreuve. Les coureurs n’imaginent pas à quel point la diététique et la préparation physique sont importants. Il ne s’agit pas de passer des mois à courir… Morgane et Nicolas ont d’ailleurs été surpris par l’entrainement des 3 premiers mois qui consistait essentiellement à faire du gainage et du renforcement musculaire.

 

A propos du challenge Nutrisens

Emmener deux novices de sport extrême sur la ligne de départ du Grand Raid Réunion 2016, tel était le pari de Nutrisens. Après un appel à candidatures et 2 367 dossiers étudiés, Morgane et Nicolas ont été sélectionnés pour ce périple de 164 kilomètres et 9 900 mètres de dénivelé.

Pour mettre toutes les chances de leur côté, le groupe Nutrisens, en collaboration avec François D’Haene, a ainsi mis à leur disposition un préparateur physique, la diététicienne du groupe et toute la gamme de produits dédiés aux trailers et les dossards pour les courses intermédiaires. Au terme de cette préparation, les deux ambassadeurs Nutrisens se verront surtout offrir un passeport pour la grande aventure, à savoir un billet d’avion pour rallier l’île de l’Océan Indien, l’hébergement sur place et bien sûr les frais d’engagement sur le Grand Raid Réunion 2016.

 

www.challenge-nutrisens-sport.com

 

Contact presse

Anne-Sophie Negroni – 06 60 54 49 47 – anne-sophie@negroni-associes.fr

17 juin 2016 | Le Challenge Nutrisens Sport, Sur le terrain | 0

Laisser un commentaire