On accuse trop souvent une erreur technique ou la pression mentale en fin de parcours si le score n’est pas celui attendu mais on ne pense jamais à une baisse de « carburant ». Pourtant comme dans tous les sports, une alimentation de qualité est un facteur clé de la performance.

La pratique du golf est un sport à intensité modérée et constante, en effet, faire un 18 trou, c’est entreprendre un parcours de santé de 6 à 8km de marche active ponctué de frappes de balles nécessitant une grande puissance musculaire. Aussi, tout au long de ce parcours, réflexion et concentration sont deux éléments importants pour obtenir le meilleur résultat possible.

Ainsi, ces 3 aspects : endurance, puissance musculaire et vigilance vont engendrer une dépense énergétique moyenne de 1600kcal qu’il sera essentiel de compenser pour espérer une performance.

D’un point de vue physiologique, que se passe-t-il pendant un 18 trous ?

Au fur et à mesure du parcours, il y a une baisse significative de la glycémie (taux de sucre dans le sang) et du taux d’hydratation corporel pouvant entraîner une diminution des performances physiques et cognitives (mentales) chez le golfeur. Également, une sensation de fatigue apparaît.

Quelle serait donc la bonne stratégie nutritionnelle pour éviter cette contre-performance ?

Il est très important de bien s’hydrater et de bien s’alimenter tout au long du parcours. Un apport nutritionnel énergétique sous forme de boissons énergétiques de l’effort enrichies en sucre et sels minéraux, ainsi que de barres énergétiques tous les 3 trous constitue la meilleure stratégie nutritionnelle pour garder une glycémie stable et éviter l’hypoglycémie.

  • Trou n°1 : boisson de l’effort
  • Trou n°3 : boisson de l’effort + une pâte de fruits
  • Trou n°6 : boisson de l’effort + une pâte d’amandes
  • Trou n°9 : boisson de l’effort + une barre de céréales
  • Trou n°12 : boisson de l’effort + une pâte de fruits
  • Trou n°15 : boisson de l’effort + une pâte d’amandes
  • Trou n°18 : boisson de l’effort + une barre de céréales

Tous les 2 trous boire de l’eau en complément de la boisson de l’effort. L’idéal est de boire 50cl de boisson et 1L d’eau pendant le parcours.

L’objectif de cette bonne nutrition sur un parcours permet de répondre à plusieurs facteurs redoutés par tous les golfeurs :

  • Éviter le coup de pompe du 13ème trou.
  • Maintenir un tonus et une coordination musculaire efficaces durant tout le parcours.
  • Gérer la pression mentale sur la fin du parcours.

Pourquoi ne pas se contenter de la simple formule sandwich, barre chocolatée et soda, tant retrouvée dans le sac des joueurs de golf, même au plus haut niveau ?

On imagine bien le golfeur avoir attendu d’avoir faim et soif pour se nourrir. Le sandwich va être dévoré d’une traite, parfois d’énervement après un mauvais coup, des gorgées de « sucres simples » le faisant passer. Et pour terminer cet en-cas, une petite barre chocolatée riche en sucres pour le plaisir ! Le tout avalé entre le 9 et 12ème trou.

Le résultat… Place à la sieste sur le 13ème trou !! Eh oui il va falloir digérer tout cela. Notre tube digestif va puiser les deux tiers de notre énergie pour assimiler tous ces ingrédients. Pendant ce temps-là nos muscles seront dépourvus d’énergie. Un excès de sucres simples va engendrer des pics de glycémie indésirables. Une baisse de performance va s’installer et pourra engendrer une mauvaise fin de parcours !