menu close menu

Damien Le Fustec, cyclisme sur route

Damien LE FUSTECComment as-tu démarré ce sport ? Raconte-nous ton histoire 

Je n’ai jamais été intéressé par les sports collectifs connus ou les plus pratiqués alors je me suis lancé dans le cyclisme en 2001 avec mon père en cyclotourisme puis j’ai pris ma première licence en Benjamin 2 l’année suivante. Avec déjà quelques résultats dès ma première année de compétition, j’ai continué dans ce sport avec beaucoup d’envie jusqu’au haut niveau où je suis aujourd’hui.

Qu’est-ce que tu aimes particulièrement dans cette discipline ?

Le dépassement de soi est pour moi le moteur à ce niveau. Dans cette discipline qui reste très individuelle, on arrive à aller au-delà de ce qu’on imagine et on peut même se surprendre par ses propres performances et résultats ! Même si les périodes de travail et de doute sont fréquentes, les périodes de résultats et de joie sont une récompense qui fait presque oublier le reste. Et puis il faut être honnête, c’est agréable d’être reconnu et sollicité lorsqu’on est à fond dans sa passion.

Pro ou amateur ?

Pour l’instant je suis toujours en amateur au CM Aubervilliers 93-Bigmat, en Division Nationale 2, mais l’objectif à court terme est de franchir la dernière marche qui me sépare du monde professionnel.

Qu’est ce qui t’aide à t’entrainer ? (Motivations, équipement, mental…)

L’objectif de passer pro reste la motivation principale mais avant d’en arriver là il faut déjà faire ses preuves et gagner des courses ! Le soutien des proches est très important pour ma réussite et l’étroite collaboration avec mon entraîneur est un atout non négligeable pour devenir performant. Je me sers principalement d’un capteur de puissance avec un cardio et un gps pour récupérer les données des entraînements et les analyser avec mon entraîneur.

Tes plus grosses galères, si t’en a eu c’était quoi ?

Sans hésiter mon année 2008, pas dans sa totalité mais après avoir passé de longues semaines à me préparer sur piste, j’ai appris que j’étais sélectionné pour les championnats du Monde de l’omnium (résultat de 6 épreuves réparties sur 2 jours) ce qui était une excellente nouvelle mais une semaine après j’ai été victime d’une chute lors d’une compétition sur route et je me suis fracturé la clavicule, je n’ai donc pas participé aux championnats du Monde qui étaient un mois plus tard. Après ce coup dur pendant mes épreuves du baccalauréat, je me suis vite remis au travail, trop vite peut-être, pour décrocher ma sélection aux championnats d’Europe sur piste toujours, trois mois plus tard et j’y suis parvenu, c’était alors une belle revanche pour moi mais alors que nous étions en train de réaliser une très belle performance sur la course à l’américaine, le podium nous a échappé à cause d’une chute où je me suis à nouveau fracturé la clavicule. Cette année a été la plus difficile à digérer de toute ma carrière.

Tes souvenirs  les plus forts ?

Forcément, mon plus beau souvenir est mon titre de champion de France espoir sur route en 2011, sur un circuit que je connaissais par coeur à Ussel (19) car j’y avais déjà terminé 2ème cinq ans plus tôt sur un championnat de France cadet. Ma victoire l’année dernière sur La Gainsbarre, une coupe de France DN1 est aussi un très bon souvenir même si le reste de la saison a été difficile

Et Go2 dans tout ça ?

Cela fait déjà plusieurs années que je consomme des produits GO2 et je pense que j’en ai testé la plupart. Je suis très satisfait des résultats et je trouve intéressant que la marque prenne en compte les besoins de ses sportifs et améliore ses produits tout en en proposant de nouveaux. GO2 me soutient depuis quelques temps et la qualité des produits m’encourage à continuer avec cette marque.

Qu’est-ce que tu apprécies dans les produits GO2 ?

Tout d’abord visuellement, le packaging est très attirant, la gamme est large et très développée et l’ensemble donne envie. La variété de goûts est un atout qui permet de changer de produit sans changer de marque même si chaque produit a une utilisation particulière, en tout cas chacun peut avoir une gamme complète de produits uniquement de la marque GO2 et avec des goûts qui lui plaisent.

Ton produit chouchou ?

Pour n’en citer qu’un je dirai le One for Five , c’est vraiment « le truc en plus » qui peut faire la différence dans un final de course mouvementé.

Comme je ne peux pas en citer qu’un, je vais aussi parler du gel Tonik’s Fresh  très agréable à prendre par temps chaud et très efficace. J’apprécie beaucoup la Salt’Bar qui offre vraiment un autre goût pourtant indispensable, le salé, surtout qu’il est très important d’alterner sucré et salé pendant l’effort. J’aime beaucoup la boisson Bio Energy Orange  qui se boit toute seule sans laisser de mauvais goût en bouche, je l’utilise tout le temps ! Beaucoup d’autres produits me plaisent mais je vais m’arrêter là !

Ton programme sportif sur 2013 ? ou Tes prochains challenges sportifs ?

Sans rentrer dans le détail les week-ends sont bien remplis avec presque que des courses Elite (plus haut niveau amateur) et quelques courses en Classe 2 (amateurs + pros de division continentale). Les coupes de France vont ponctuer la saison avec un rendez-vous par mois où il faut marquer des points pour son club et les championnats de France sur route fin juin seront comme tous les ans un grand rendez-vous à ne pas manquer.

27 mars 2013 | Cyclisme, Nos sportifs | 0

Laisser un commentaire